5 femmes qui ont marqué 2022

Manon Galy

Publié le : 11 janvier 20236 mins de lecture

« Les Victoires de la Musique » ont été créées pour organiser et produire trois émissions de télévision mettant à l’honneur différents genres musicaux : variété, jazz et classique. Réunissant des personnes et des organismes spécialisés dans la composition, l’édition, l’écriture, l’interprétation et la production, le jury, le conseil d’administration de l’association choisit chaque année le nom et le contenu des prix. L’événement a été diffusé sur France 3 et France Musique. La production a prévu un numéro de danse pour ouvrir la soirée, avec la promesse d’un beau dynamisme. Une ouverture imaginée par le chorégraphe et metteur en scène Mehdi Kerkouch. La Révélation du soliste instrumental est revenue à la violoniste Manon Galy, et la Victoire du compositeur au Finlandais Kaija Saarjaho pour Innocence. Les violoncellistes Emmanuelle Bertrand et Sol Gabetta ont remporté à égalité le prix du Soliste instrumental. Enfin, la mezzo-soprano Eugenie Joneau a été élue Artiste lyrique révélation.

La soliste instrumentale Manon Galy !

La violoniste toulousaine Manon Galy a été récompensée aux Victoires de la Musique Classique cette année. Organisée au Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence et présentée par Stéphane Bern, la 29e édition a rendu hommage à l’Ukraine en guerre. Cette année, la « révélation soliste instrumental » a été décernée à la violoniste ariégeoise Manon Galy.

Jeune femme de 26 ans, elle a joué avec le célèbre Renaud Capuçon le 3ème mouvement du concerto pour deux violons de Bach. Manon Galy a commencé à jouer du violon très tôt, à l’âge de 7 ans. Elle est ensuite diplômée des conservatoires de musique de Toulouse et de Paris. En 2021, elle remporte le premier prix et cinq prix spéciaux au concours international Prodige de la musique de chambre de Lyon. Vous pourrez voir sur France2, dans l’émission Prodiges, de jeunes artistes prometteur comme l’a été Manon Galy. En savoir plus sur cette émission en cliquant sur ce lien.

Les violoncellistes Emmanuelle Bertrand et Sol Gabetta !

Parmi les musiciens qui se sont distingués lors des 2022 Victoires de la Musique Classique figurent Emmanuelle Bertrand et Sol Gabetta. Le jury, sous le charme de ces deux violoncellistes, les a élues ex aequo meilleures solistes instrumentales. Sol Gabetta partage sa vie avec le pianiste Pascal Amoyel, sur scène et dans la vie depuis plus de 20 ans.

Ils consacrent leur programme aux visionnaires Franz Liszt, Franz Schubert et Johannes Brahms. Pour leur dernier enregistrement chez harmonia mundi, ils ont travaillé intensivement sur les sonates et les pièces romantiques pour violoncelle et piano de Brahms. Et dans la « Sonate pour arpeggione », on peut entendre le son de cet instrument du lointain passé de Schubert. Ces deux musiciens sont incontestablement des prodiges dans leur domaine.

Eugénie Joneau, révélation lyrique !

Eugénie Joneau est une jeune mezzo-soprano française, née en 1995. Elle a poursuivi ses études pendant 5 ans, de 2015 à 2019, au Conservatoire régional de Lyon. Elle a obtenu un diplôme d’étude musicale. De grands experts vont l’accompagner dans son apprentissage. On peut citer Françoise Pollet, qui est une soprano française. Il y a aussi Irène Kudela qui est pianiste, coach vocal et coach vocal. Elle est soutenue par Marie-Claude Papion, également pianiste et coach vocal, au sein de l’Orchestre symphonique de France. A part cela, il y a Antoine Palloc, un pianiste très recherché pour sa précision.

Elle remporte rapidement le Premier Prix d’Opéra et le Premier Prix de Mélodie au Concours de Chant de Mâcon. Elle poursuit par la suite pendant 3 ans au Studio d’Opéra de l’Opéra National du Rhin. Elle continuera à recevoir diverses récompenses, notamment sa nomination en tant que  » révélation lyrique  » aux Victoires de la musique classique en 2022. Ainsi, il est incontestable qu’elle fait partie des jeunes talents classiques les plus suivis.

La compositrice Kaija Saariaho !

Kaija Saariaho fait partie d’un groupe de compositeurs et d’interprètes finlandais de renommée mondiale. Elle a étudié la composition à Helsinki, Freiburg et Paris, où elle vit depuis 1982. Ses études et ses recherches ont eu un impact majeur. Sa musique et ses textures sont souvent créées en combinant musique live et musique électronique.

Saariaho a remporté plusieurs grands prix de composition. Il s’agit notamment du prix Grawemeyer, du prix Wihuri, du prix Nemmers, du prix Sonning et du prix Polar Music. En 2015, elle a été l’une des femmes du jury du prix de composition Toru Takemitsu. Plus tard, en 2018, elle a reçu le prix Frontiers of Knowledge de la fondation BBVA.

Toujours passionnée par les programmes éducatifs solides, Kaija Saariaho a servi de mentor musical pour Rolex Mentor. Son nouvel opéra, Innocence, a été créé au Festival d’Aix-en-Provence en juillet 2021. Puis, la grande compositrice finlandaise Kaija Saariaho a été couronnée cette année 2022 pour son opéra Innocence, un thriller lyrique en plusieurs langues qui avait fait sensation au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence en 2021. Parmi les jeunes talents du classique, elle est la deuxième femme à remporter cette catégorie, après Camille Pépin en 2020.

Conseils pratique pour monter son entreprise
Quels sont les tremplins dédiés aux femmes entrepreneures ?

Plan du site