Femmes engagées : découvrir le parcours de Maryam Rajavi

Opposition iranienne

Véritable icône du monde politique iranien, Maryam Rajavi est à la tête du Conseil National de la Résistance Iranienne depuis vingt-sept ans. Son parcours atypique fait d’elle une femme connue dans la résistance iranienne. Zoom sur la vie de cette femme active, mondialement connue.

Maryam Rajavi : vie personnelle

Maryam Rajavi est la femme de Massoud Rajavi qui est parmi les fondateurs de l’OMPI ou Organisation des moudjahiddines du peuple iranien. Ce mouvement revendique l’installation de la démocratie et la laïcité en Iran. Issue d’une famille de classe intermédiaire, Maryam Rajavi passe sa jeunesse à Téhéran, le capital de l’Iran. Elle avait un frère membre de l’OMPI aussi, emprisonné durant le régime chah. Elle avait également une sœur plus âgée qu’elle, tuée par la Savak, nom donné à la police secrète du chah. Outre cela, son autre sœur, a été morte par torture et pendaison par le régime des mollahs.

Elle a donc fait partie de l’OMPI depuis toute jeune. Elle a suivi des études en ingéniorat métallurgiste à l’université technologique Charif. L’année 1979 marque la révolution contre la monarchie iranienne. A l’issue de cette révolution, un an plus tard, Maryam Rajavi se porte candidate aux législatives dans la capitale iranienne. Mais, à cause de l’élection frauduleuse effectuée par le nouveau régime, elle n’entrera pas au Parlement mais reste une véritable personnalité de l’opposition iranienne. Pour connaitre en détails le parcours de Maryam Rajavi, vous pouvez visiter le site www.maryam-rajavi.com

Maryam Ravaji et le CNRI

Maryam Ravaji a été élue à la tête de la République de son pays par le CNRI, une coalition de groupement d’opposants iraniens et des hautes personnalités en 1993. Son élection, effectuée en séance plénière, a été unanime durant la période transitoire suivant la défaite des mollahs. L’action du CRNI se porte comme un régime parlementaire et législatif exilé. Il existe une vingtaine de commission à la CRNI. Et il compte plus de 500 membres dont la majorité sont des femmes. Ces membres sont issus de diverses ethnies et religions en Iran et ont de formations diversifiés comme scientifique, artistes, industriels, etc.

L’ascension de Maryam Ravaji au sommet du CRNI lui vaut un grand défi dans le monde politique en Iran. Elle apporte avec elle une nouvelle idéologie non seulement sociale mais culturelle face aux mollahs dans son pays. Grâce à elle, de nombreuses femmes détiennent des positions clés dans l’histoire politique iranienne. Le CRNI a proposé de nombreux plans d’avenir pour le pays iranien. On peut citer celui de la paix pour le peuple iranien, le droit et la liberté des femmes.

Maryam Rajavi : ses luttes

Maryam Rajavi multiplie des discours véritables messager pour un nouvel Islam plus tolérant, plus démocratique contrairement aux réactions intégristes des mollahs. Elle a publié de nombreux livres qui prônent la femme en tant que vecteur de changement dans son pays. De plus, son lutte est axée sur la recherche d’égalité pour les femmes iraniennes. Et elle est totalement conte l’intégrisme pour le peuple iranien. Depuis l’émergence de la république islamique en Iran, Maryam Rajavi mène un combat plein de courage dans son pays contre l’intégrisme. Elle lutte depuis des décennies contre la dictature religieuse qui prône le pouvoir dans le pays iranien. Elle continue son combat acharné pour l’instauration de la liberté féminine en Iran.

De surcroît, elle fait la défense des femmes pour un nouvel aspect politique iranien sa lutte personnelle. C’est une véritable femme engagée pour la tolérance et la démocratie en Iran. Sa campagne de lutte pour l’égalité et justice sociale pour les femmes se propage non seulement dans son pays mais également dans le monde. Pour elle, la femme est la principale force pour le progrès, la paix et la justice dans la société. De plus, Maryam Rajavi ne cesse de clamer à la communauté internationale le droit du peuple iranien contre la dictature de la religion dans son pays.

Christine Ockrent, star du 20 heures
Greta Thunberg, une jeune militante écolo