Découvrir les œuvres de Molière

Figure emblématique du théâtre français du XVIIe siècle, Molière continue de vivre à travers ses œuvres. Son talent en dramaturgie ainsi que ses écrits ont su traverser les siècles et les années. Les élèves, les étudiants, les enseignants ainsi que les amateurs de théâtre et de littérature continuent de prononcer le nom de ce comédien et à apprécier ses œuvres. Quelles sont les œuvres captivantes et célèbres de Molière qu’il faut absolument connaître ?

Les Femmes Savantes, comédie de caractère à succès

Molière est à la fois un expert en composition théâtrale et un comédien de talent. Ce sont en effet les attributs qui lui ont servi pour se faire un nom dans le théâtre et dans l’industrie du spectacle. Parmi ces œuvres théâtrales emplies de charme et d’authenticité, « Les Femmes Savantes » est incontournable. C’est l’avant-dernière œuvre  qu’il a élaborée et jouée avant son décès.

Cette pièce  a été créée en 1672. Il s’agit notamment d’une comédie à 5 actes en vers. « Les femmes savantes » est une œuvre qui initie ce fameux débat houleux sur l’égalité des genres et sur le droit à l’éducation pour les femmes. Avec cette pièce, l’on comprend en effet que ces thèmes de débat sont vieux comme le monde.         

Cette comédie de caractère traite de divergences d’idées au sein d’une famille. Il parle du projet de mariage de la cadette Henriette avec un jeune homme nommé Citandre. Les 3 Femmes Savantes incluant la mère de famille Philaminte, la belle-sœur Bélise et la fille aînée Armande n’approuvent pas ce projet de mariage. Elles souhaitent en effet qu’Henriette se marie avec le pseudo savant Trissotin qui s’occupe de leur éducation. Ariste, frère du père de la famille nommé Chrysale, a néanmoins réussi à prouver que Trissotin est un faux savant et qu’il ne s’intéresse qu’à la fortune de la famille. Suite à ce retournement de situation, le mariage de Citandre et d’Henriette a pu avoir lieu.

Le Malade imaginaire, quand le théâtre croise la médecine

« Le Malade imaginaire » est une création littéraire absorbante. Cette pièce raconte l’histoire d’Argan, un veuf et fortuné qui est aussi sous l’emprise de l’hypocondrie. C’est d’ailleurs lui le malade imaginaire de cette pièce théâtrale.

Argan se marie alors avec une autre femme appelée Béline. Aux yeux de tous, elle se montre bien attentionnée à l’égard de son mari et veille à bien prendre soin de lui. En réalité, elle veut que son mari meure rapidement pour pouvoir hériter.

La fille d’Argan, nommée Angélique, veut se marier avec le jeune homme nommé Cléante. Or, son père veut qu’elle se marie avec un médecin.

Pour remettre de l’ordre dans cette vie de famille et pour ouvrir les yeux d’Argan, sa servante Toinette l’invite à faire semblant de mourir. Ainsi, l’homme fortuné constate de lui-même que sa femme Béline se réjouit de sa mort pour enfin hériter. Sa fille Angélique, quant à elle, souffre énormément en voyant son père mourir.

Ainsi, Argan accepte que sa fille se marie avec Cléante. À la fin de la pièce théâtrale, ce père de famille devient médecin.

L’Avare de Molière, comédie et intrigues

« L’Avare » raconte l’histoire d’Harpagon. C’est un riche bourgeois dont le plus grand défaut est son caractère exagérément économe. Du début jusqu’à la fin de cette pièce, l’avarice d’Harpagon envenime les relations avec ses enfants, ses employés, ses amis et collaborateurs et toutes les personnes qu’il côtoie.

Harpagon n’adhère pas au projet de mariage de sa fille et préfère le promettre à un vieil homme au lieu d’un jeune. Il n’adhère également pas au souhait de son fils d’épouser une jeune femme nommée Mariane. En réalité, c’est lui qui désire épouser cette jeune fille qui n’a pas de fortune. Autre problème d’Harpagon, il a peur que quelqu’un vole sa cassette pleine d’écus d’or caché dans son jardin. À cause de cette richesse cachée, il se méfie de tout le monde, pensant que les gens cherchent tous à le déposséder de ses richesses.

À la fin de l’histoire, les enfants d’Harpagon se marient respectivement avec les personnes qu’ils aiment. Seulement, l’avare refuse de payer de l’argent pour ces événements. Il reste alors seul dans sa maison avec sa cassette remplie d’or.

Le Bourgeois gentilhomme, noblesse et manipulations

« Le Bourgois gentilhomme » est parmi les grandes réalisations du XVIIe siècle dans le domaine de la littérature. Le personnage central de cette pièce est Monsieur Jourdain, un bourgeois issu d’une famille modeste. Il a quand même eu de la chance dans sa vie et est devenu riche. Une fois fortuné, il décide de suivre une formation relative à la gentilhommerie. Son but est d’acquérir en un temps raisonnable le mode de pensée et la manière d’être d’un gentilhomme. Dans plusieurs scènes de la pièce, il est quand même bien moqué à cause de sa naïveté.

Perle du 7e art, cette œuvre théâtrale a fait l’objet de nombreuses adaptations au cinéma.

 

Femmes engagées : découvrir le parcours de Maryam Rajavi
Christine Ockrent, star du 20 heures